Catégories
Vers le nouveau monde

Les clefs du bonheur 2ème partie

4 ressources pour se créer un quotidien magique

Lors de la 1ère partie de l’article parue sur le blog, je t’avais expliqué(e) que la recherche excessive de plaisir ou de paix pouvait conduire à un déséquilibre et à un manque d’harmonie.

Alors que retrouver l’équilibre entre plaisir et paix conduisait à la joie.

Au cours de cet article, je vais décrire au travers de quatre ressources, ce qui m’aide à atteindre des instants de plénitude.

1ère ressource : Rechercher la paix et le plaisir

La joie comme boussole


La joie nous aide à nous défaire de nos limitations et de nos peurs pour continuer à aller vers l’avant.

En nous écoutant, nous apprenons à aller vers ce qui nourrit notre âme.
Au lieu de nous demander ce qu’il convient de faire, au travers du prisme : bien/mal, nous nous demandons ce qui nous met en joie.

En observant ce qui se passe dans le corps, nous pouvons repérer ces élans profonds : le cœur qui se dilate, le sourire qui se dessine sur le visage, la détente des muscles, voire même des pleurs, sont en général des signes que je ne dois pas trop réfléchir et suivre ces élans.

La joie comme boussole est un élément incontournable pour cheminer vers une vie heureuse.

Suivre les élans de son âme

En étant dans le respect de qui Je suis, m’a parfois amenée vers des passions ou des envies qui étaient alors inattendues : les cartes oracles, un stage de chant polyphonique, le chamanisme, partir en week-end seule dans un hôtel…

Je l’ai dit lors de la première partie de l’article, ces désirs ne sont pas de l’ordre d’un « caprice » de star.

En général, cela se présente sous la forme d’une INTUITION et la conviction que j’ai quelque chose à en retirer.

Par ailleurs, si combler ces désirs va nous apporter de la joie, il est possible aussi de vivre des moments plus qu’inconfortables.
Lors du premier jour de stage en chant, je n’ai fait que pleurer, tellement cela me coûtait de chanter devant d’autres personnes.

Mais ce qui est sûr, c’est que ces expériences nous font grandir et nous renforce.
Car l’âme souhaite expérimenter et non se conforter et se conformer.

Suivre les élans de son âme nous conduit vers des expériences initiatiques et transformatrices.

2ème ressources : L’ancrage et l’enracinement

L’ancrage

L’ancrage est un point de retour en son centre intérieur qui crée un sentiment d’immuabilité et de force.
C’est en quelque sorte le lien de moi à moi.

Attention portée dans le corps, lenteur et contemplation (de la nature, des animaux…) sont alors des clefs pour renforcer son ancrage.

En acceptant de se poser avec soi-même et en acceptant de rejoindre ce centre, nous retrouvons notre identité profonde et intemporelle, qui ne dépend pas de nos conditions de vie.

Je commence à pouvoir me tourner vers QUI JE SUIS
et je renforce ma sécurité intérieure.

L’enracinement

J’associe l’enracinement aux notions de stabilité, d’équilibre et de flexibilité.
Je le considère comme notre lien au vivant ou aux éléments naturels.
Ce qui m’aide à m’enraciner :

  • laisser monter l’énergie de la terre par les pieds,
  • sentir une tige énergétique traverser mon corps verticalement,
  • relier mon cœur énergétique au cœur de la terre,
  • mais aussi être au contact de l’eau,
  • danser en conscience,
  • peindre,
  • jouer avec les enfants…

Je te propose de chercher ton propre moyen de t’enraciner. Pour ce faire, vois ce qui amène pour toi de la stabilité, de l’équilibre et de la flexibilité.

A chacun de trouver son moyen de s’enraciner.

3ème ressource : Faire de soi sa priorité

Se donner de l’amour

A partir de cet espace de clarté « identitaire » et de notre lien au vivant restaurés, il s’agit d’accepter que pour arriver au bonheur, il faut faire de soi sa priorité.

Apprendre à se donner de l’amour, par des petites attentions, comme nous le ferions avec les personnes qui comptent le plus pour nous.

S’offrir du temps, des plaisirs, des encouragements, des bénédictions…

Il n’y a rien d’égoïste à vouloir de faire de soi une priorité.

L’intention cachée derrière un acte

Pour apprendre à (se) donner de l’amour, nous pouvons nous poser la question, à chaque décision : est-ce que je fais cela par amour ?

Nous apprenons ainsi à repérer l’INTENTION CACHÉE derrière chaque acte envers les autres.

Vais-je rendre visite à ma famille par amour ou par culpabilité, par obligation, par habitude…

Mettre en conscience la culpabilité est important afin de ne pouvoir sans cesse laisser tomber ses désirs, ses projets au profit d’autres que nous.
Parfois il s’agira de choisir de façon consciente l’option culpabilité plutôt que RENONCER à soi et à ce qui est nourrissant pour notre âme.

Je donne priorité à des actes d’amour.

4ème ressource : Arrêter de se rejeter

Accueillir ses émotions

Une émotion est une énergie qui rencontre notre corps physique.

Il s’agit de ne plus rien rejeter des émotions qui se présentent à nous et les laisser nous traverser au mieux, afin qu’elles ne se cristallisent pas pour se transformer en maux physiques.

Accueillir et accepter les émotions permet de ne plus rentrer en résistance vis à vis de nous-même et vis à vis de l’extérieur. En quelque sorte, cela nous permet de surfer sur les épreuves de la vie, au lieu de nager à contre-courant.

« Quand on prend de la hauteur
Tout semble insignifiant
La tristesse, l’angoisse et la peur
M’ont quittées depuis longtemps
Je veux voir ce que je peux faire, de cette magie pleine de mystère.
Le bien, le mal je dis tant pis, tant pis…
« 
Paroles BOF la Reine des neiges

Accepter nos ombres

S’accepter tel que nous sommes inclut d’accepter nos ombres, « toutes les parties de nous-mêmes que nous avons tenté d’occulter ou de nier. »

« Au lieu d’essayer de supprimer nos zones d’ombre, il nous faut mettre au jour, réintégrer et étreindre les éléments mêmes que nous avons le plus peur de regarder en face. C’est à dire prendre conscience qu’un défaut ou une qualité nous appartient. »
Debbie Ford. extrait du livre La part d’ombre du chercheur de lumière.

En somme, accepter que nous sommes parfaits dans notre imperfection.

Et nous pardonner.
Nous pardonner, c’est réintégrer toutes ces parts mises de côté, lésées, à l’intérieur de nous.

Je propose un exercice sur ma chaîne youtube pour réintégrer nos ombres dans notre cœur énergétique.

« Libérée, délivrée,
Désormais plus rien ne m’arrête
Libérée, délivrée,
Plus de princesse parfaite
« 
Paroles BOF la Reine des neiges

J’espère que ces ressources pourront t’aider à connaître des moments de bonheur.

Proposition coaching

Ce que je te propose, c’est de choisir au moins l’une de ces ressources et de la tester pendant ces quinze prochains jours.

Dis-moi en commentaire, ce qui s’est passé pour toi.
Merci de ta lecture.

Ghislaine

Si tu souhaites que je t’aide à révéler tes propres clefs qui contribueront à ton bonheur, je t’invite à découvrir mes accompagnements individuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *